Ecrire pour moi n'est ni un métier ni une carrière,
c'est un besoin créatif, une obsession.
Ecrire est un point de repère,
un encrage autour duquel je me développe et survis.
Ecrire est une vision qui porte loin et
qui se sert de l'univers pour en faire vivre un autre.
Ecrire est un acte d'une portée universelle,
c'est l'acte artistique qui se sert d'une expression
pour redonner une puissance de vie.

Plus le temps passe et plus ma prose sévapore sous la chaleur lyrique de mon inspiration.
Plus le temps passe et plus les mots deviennent mise en garde contre l'ange de labîme sans fond qu'est le chaos de la matrice cybernétique.
Plus le temps passe et plus je crains d'oublier ce que j'ai cherché à être, pris dans le tumulte guerrier de la survie contemporaine.
Plus le temps passe et plus la puissance du poète guerrier se trouve mêlée dans les larmes de sang de son écriture.
Plus le temps passe et plus je me simplifie pour tendre vers cette maîtrise de la force.
Plus le temps passe et plus j'aspire à contrôler et maîtriser la puissance de la vie pour un développement personnel optimum.
Il faut se battre et réussir ou mourir dans la tentative.

  • autoportrait discontinu et fragmenté