Quelques citations du courrier des lecteurs, quelques extraits. Période 1998-2000.
PARTIE 2


C'est space quand meme ! c'est vraiment space !

Ton site il est dur dur !

J'ai pas compris, enfin j'ai pas tous compris mais bon, je garde l'espoir de comprendre un jour, faut bosser un peu quoi, mais c'est interessant en insistant ca rentre un peu. Bonne continuation et surtout garde le contact avec ceux qui n'ont pas beaucoup de connaissances.

J'ai pris la peine de vous écrire pour vous féliciter et pour vous encourager à mettre en lumière les tréfonds de l'ame humaine. Ce qui me plaît c'est la possibilité de faire un cheminement des connaissances entre plusieurs disciplines.
Vous avez raison quand vous dites que la connaissance de la vie de ne s’arrête pas à nos conceptions et nos coutumes mais à notre manière de comprendre le monde. La vie est partout et pour la saisir, il faut être curieux, faire la synthèse de toutes ses petits moments de compréhension pour nous dépasser et voir plus loin.

Il y a plein de petits recoins où l'on peut se perdre, comme un labyrinthe mais c'est tellement puissant d'explorer

Ton site est toujours en construction ! J'ai remarqué que tu as enlevé des textes depuis et rajouté d'autres. C'est expres ou quoi ? Et c'est quoi cette histoire d'hypertexte poetique metaphysique, je l'ai vu dans le temps mais il a disparu ! Alors c'est quand tu vas nous remettre c'est bon vieux textes qui arrachent ? Previens-moi des que c'est fait, j'ai des envies de prendre un coup dans les tripes :o)))

Ca manque un peu d'animation et d'interactivité, c'est un peu austère. Avec le temps on s'habitue mais je me suis paumé plusieurs fois en cliquant un peu partout. Tu devrais faire un plan de ton site pour les gens paumés et les navigateurs paresseux. Tu ne trouves pas que cela serait pédagogique de donner une carte avec un parcours fléché pour les gens comme moi. Mais ca ne doit pas être ton genre de prendre les gens par la main pour leur expliquer ce qu'ils doivent comprendre et voir. La puissance de l’interprétation et de l'hypertexte finira par avoir ma peau !
C'est peut être le prix à payer en fait pour avancer et mûrir un peu, c'est comme ca que je le vois pour moi en tout cas. Je souffre et je comprends et ensuite je change mes idées selon les autres lectures c'est sans fin mais il y en a  même temps une certaine cohésion comme une ligne directrice mais c'est peut être mois qui invente.

Toutefois le vôtre me ravit et prouve qu'il reste encore une parcelle de poésie dans ce monde plein de fous, de
simples d'esprit et de gens trop pressés à achever leur vie.
Ce texte, les mots, m'enchante tout à fait!  Il est innoffensif, d'une simple complexité, d'une complexe simplicité et me fait un peu réfléchir, ce qui est rarissime dans mon cas. ;)
Enfin, tout cela pour vous dire que je serais tout à fait heureuse de lire d'autres phrases sorties tout droit d'un
univers de fous, mais nées sous la main du génie écrivain que vous êtes.

je te trouves ton poème super beau... j'apprécie vraiment... t'as bcp de talents...

quoi dire d'autres que bravo,continu dans cette progression et trouve nous vite un editeur.Laisse

parler tous ces malades,qui te jalouse,fais ta vie fais ton chemin,fais nous encore rever,et fais nous
decouvrir tes oeuvres  .J'admire ton travail et tes recueils,on ne se connais pas et pourtant cela fais
quelques mois maintenant que l'on s'envoie des mails,je suis fier de te connaitre du moins virtuellement,et de correspondre avec toi .Pour finir ,je commencerai par le debut BRAVO.

J'ai parcouru trés succintement une partie de ton site web,et je doit bien t'avouer que je suis sincérement ébloui par ton talent!

Votre recherche est bien fondee, nulament sans fondation appropriee ne diminue en nulle part la creativitee du site: question : le retour au fondement qui s´ecroule ne devient il pas le pied d´achille dans un anarcho-syndicalism nee pour sa propre annihilation.
preuve: la mentalitee humaine n´est pas un grandeure qui est sujet a une formulation par ces propre moyen !
encore, site exemplaire

j'ai lu les courriers de tes lecteurs... je les ais trouves vraiment plus bizzares que tes ecrits...
je voulais tout simplement envoyer un mail de courtoisie...
n'appartenant pas moi meme au monde des autres, ni au tiens d'ailleurs, je voulais te dire que  tu m'impressionnes beaucoup...
je ne connais ni valeur, ni mot ni meme sensation autres que ceux des hommes... et pourtant... j'ai compris tes textes...
je ne sais a quel monde tu appartiens, mais je suis heureuse de savoir qu'il y au moins une personne sur cette terre qui echappe a ma curiosite malsaine...
enfin une personne qui ne parle pas de vide ou plutot qui en parle en connaissance de cause.
compagnon, je te remercie de m'avoir fait trouver ton personnage... et de m'avoir fait oublier, l'espace d'un instant, la mievrerie de ce monde dont je ne connais aucune echappatoire, pas meme la mort...

pierre qui roule n'amasse pas mousse, tête qui coule n'amasse pas foule, ma tête a pris la route poétique
J'ai de la chance de tomber sur un site comme le vôtre, c'est une chance incroyable de lire tant de connaissances
pertinentes.
Moi aussi je peux faire une phrase choc : tiens prend ca ! c'est ma main qui frappe…un message à lire, tu le lis maintenant, c'est trop tard !
heu...comment dire... t'as degagé beacoup de tes anciens textes, serais-ce de l'auto-censure ?
c tro balaiz a lire, je capte k dale, heureusement ya des contribs d'humour et des betisiers. c deja ca de gagné !

(...), moi aussi j'aimerais être cité dans la liste des citations du courrier des lecteurs. Je pense que je mérite d'y figurer car l'effort que je fais pour vous envoyez ce courrier électronique le justifie. Il est rare que je le fasse en passant par un site internet. Ce n'est vraiment pas mon habitude. Normalement je lis et je zape d'une page à l'autre sans m’intéresser vraiment au contenu. Je consomme de l'internet comme certains consomment de la télévision. Je ne pensais pas qu'un jour je serais pris par un contenu si intéressant. Pour moi, vous êtes une exception.

Je vous écris pour manifester mon existence de lecteur anonyme. La preuve vous l’avez maintenant, c’est une chose de rendue.

Vous m’avez fait comprendre une chose chez moi lors de la lecture d’un de vos poèmes particulièrement atroce et pourtant le lire fut un plaisir, c'est ce qu'on appelle de la fascination n'est ce pas ? Je ne sais pas si j'aimerais vous connaître car je ne serai pas quoi vous dire.

  • Courrier des lecteurs : [ partie 1 ] , [ partie 3 ]
  • Quelques dialogues
  • Réponses aux courriers des lecteurs
  • Retour à la page d'accueil