Courrier des lecteurs :

Sur le thème de l'affaire ummo-sciences, de la controverse SBF et de la nouvelle lettre ummite NR-14
 

questions du 30 juillet 2003

Que pensez-vous de la nouvelle lettre ummite NR-14 ?
disponible ici : http://www.ummo-sciences.org/fr/NR-14.htm
On y parle d'homéostasie psychologique, de psychovirus, de réforme de la pédagogie, de la sociologie des traditions et des héritages de schémas de pensées qui se transmettent de générations en générations
Il y a tellement de points communs entre cette lettre, les lettres ummites en général et vos recherches telles qu'elles sont illustrées sur votre site, que je me pose la question. Avez vous écrit cette lettre, est-ce que vous connaissez les ummites, les extraterrestres ? Est ce que vous recevez des lettres ummites à titre privé ?
[ ... passages censurés, ils concernent la vie privée de mon interlocuteur et ne regardent personne ... ]
Pardonnez cette franchise, mais on raconte tellement de choses sur vous, d'informations contradictoires et passionnées. J'aimerais également connaître votre avis sur l'affaire Seth Brundle qui a fait couler beaucoup d'encre sur la liste. [ ... ]


JE NE SUIS PAS UN SUPPLETIF

(Correctifs et ajouts, le 05 août 2003. Quelques passages ont été supprimés à la suite d'un échange avec le webmaster du site ummo-sciences.
Les propos virulents dénonçant les agissements d'ufologues de la liste "ummo-sciences" sont maintenant modérés. Les ajouts portent sur l'interprétation des notions scientifiques de cette lettre NR-14)


De : Mel Vadeker
Sujet : nouvelles lettres ummites
Date : 01 août 2003

MISE AU POINT SUR LES CONTROVERSES

JE NE SUIS PAS E IXOO 7 ! Je ne suis pas un supplétif en mission pour les extraterrestres !

J'en ai marre. Vous ne pouvez pas imaginer la quantité de courriers traités sur l’affaire ummo-sciences, en plus de l’épisode SBF et des guerres secrètes que personne ne soupçonne.

Mon principal problème : je n’ai pas que ça à faire. J'ai déjà repondu à trop de questions.

J’ai aidé des gens dans le cadre d’une expertise ethnométhodologique du dossier "ummo-sciences / SBF / services secrets / guerres psychologiques / guerres électroniques". J’ai été impliqué indirectement car mes recherches concordent avec la thématique extraterrestre des lettres ummites. Il y a également une connexion possible avec mon passé. On a piraté ma boite aux lettres pour des raisons douteuses en croyant que j'etais SBF, ce qui est parfaitement ridicule ou alors c'est SBF qui a fait cela pour faire croire que je le connaissais, ou ce je sais quoi d'autre. C'est complètement dément et inutile car mon travail est libre d'accès et j'oeuvre pour la diffusion de mes idées par internet. Si j'ai des échanges constructifs j'essaye même de les intégrer à mon site pour prolonger les débats. C'est pour cela que je trouve ridicule toutes ces mises en accusations délirantes contre moi et plus encore envers SBF qui n'a rien fait d'illégal, il a seulement touché un point sensible. Je peux parfaitement expliquer ce qui provoque tant de controverses et cela risque de créer une révolution idéologique dans le courant orthodoxe d'analyse des lettres.

L’expertise dont j’ai eu accès dépasse largement le cadre ufologique visible de la liste, il s’agit d’une quadruple affaire qui se superpose avec l’interpretation des lettres elle même. Une affaire s’appuyant sur les querelles de prise de pouvoir interne à la liste, et en externe au niveau de l’influence médiatique de la sphère ufologique francophone. Pour faire simple, ceux qui ont craché sur ce qu’il nomme « l’affaire » sont à coté de la plaque. Dans le fond, ce n’est pas Seth le problème mais plutôt l’affaire ummo-sciences et la gestion scientifique du dossier ummo.

Je ne suis pas ufologue, cela ne m’interesse pas de m’investir dans ce genre de débats stériles qui n’apportent rien. C'est bon pour ceux qui aiment vivre au jour le jour les potins des coulisses.

On m’a consulté, j’ai donné une masse considérable d’informations, cela a donné des idées, orienté des interprétations et corrigé des erreurs. Voilà où s’arrete mon action, je ne suis pas au cœur du secret ummite. J’ai approfondi la controverse SBF, pour savoir à qui j’avais affaire. Et ce que j’ai découvert et loin d’être trivial, c'est même important. Vous avez dans ce dossier une querelle d’experts et des groupes de pressions idéologiques, culturels et scientifiques.

On m’a fait part aussi du schisme idéologique, c'est du niveau d’une guerre de religion, une contradiction de l’analyse herméneutique sur le corpus de connaissance. J’en ai vu les effets et j’ai mesuré l’ampleur de la variation des études respectives. C'est assez grand.

Je ne suis dans aucun camp, j’ai corrigé les divergences et les fantasmes qui concernent mes propres recherches et ma personne. Je le répète, je n’ai jamais reçu de lettres ummites et je ne connais pas d’extraterrestes.

Je reste quand même désarmé face à un type particulier de raisonnement, les gens qui fantasment sur moi et qui pronent des convictions définitives. Si je dis que je n’ai jamais vu d’ovnis ou d’extraterrestres, on me sort des contre arguments inspirés pour la plupart des ragots venant d'ufologues profanes et d'amateurs de potins, j'en cite ici quelques uns :
- J’aurais côtoyé dans mes recherches des humanoïdes non terriens se faisant passer pour des terriens. Je ne suis pas censé le savoir mais c'est une forte probabilité.
- Je serais manipulé par des extraterrestres par divers procédés télépathiques et technologiques afin d’organiser ou de planifier une communication bidirectionnelle entre des contactés et des scientifiques.
- Je ferais parti du plan d’intervention de la lettre js88, je suis donc un supplétif pour les extraterrestres.
- Je travaillerais pour les services secrets d’un pays non determiné (cela varie) afin de faire avancer la recherche ufologique scientifique auprès des scientifiques et du grand public.
- Je serais un fou schizophrène profond qui croit être un extraterrestre ou qui imagine recevoir des lettres ummites.
- 2 positions contradictoires : Je ne mérite pas d’etre un contacté car je n’ai pas le profil. Je suis un contacté car j’en ai le profil.
- Je cacherais ma vraie personnalité. Je suis un surhomme et ce que je peux dire participe à une opération de désinformation pour protéger mon plan
- Je serais SBF (personnage à l’origine du document -18 janvier 2003 - )
- Je serais Stagger_Mathieu (personnage à l’origine de la rumeur SL9)
- Je serais au choix, un mutant, un hybride, un contacté mystique influencé par des forces surnaturelles, un génie qui fait du transfert de connaissances et de l'initiation spirituelle.
- On m'a même affublé du titre de "bouffon", remarque haineuse de la part d'un listeur (ummo-sciences) qui a fait une remarquable démonstration de ses préjugés.

Je ne peux pas répondre à toutes ces agressions verbales, ces démonstrations tordues, ces réflexions orientées et contrôlées par la passion et l'animosité primaire. Je suis complètement désarmé, je peux rien faire, les divers cercles vicieux cognitifs font que mes réponses ne peuvent satisfaire ces personnes. Ce que je pourrais dire ne peut que renforcer certaines croyances, alors que faire ? On touche ici l'explication d'une bonne part des courriers de défiances et de provocations.

Que se passe t-il ? D’où viennent ces problèmes ? Pour une bonne part des responsables de la liste "ummo-sciences" qui ont laissé courir ces ragots. Je ne vais pas m’étendre là dessus, les preuves sont encore là. On m’a associé à SBF, puis à je ne sais quoi d'autre alors qu’il n’y avait aucune raison de le faire. Pas de preuves directes, pas de crime, rien qui ne contrevient à la loi, juste une jalousie personnelle qui correspond à une prise de position idéologique contre d'autres méthodes d'analyses des lettres. Cela tourne au premier niveau au conflit de personne, au second niveau à des querelles d’interpretations, les niveaux plus profonds restant confidentiels.

On a joué avec mon site et avec mon nom dans la sphère l'ufologique ummite sans m'en avertir. Les raisons sont maintenant éclaircies. SBF a parlé de mon site à titre d'exemple et un listeur à lancé la rumeur alimentée par un psychodrame. On a lancé une chasse au sorcière, une initiative de cybertraque contre SBF qui est devenu dans l'imaginaire collectif, tour à tour, un étudiant de mathématiques de Montpellier, moi même, un schizophrène, un fantôme, et je ne sais quoi d'autre. Pourquoi tant de passions ? Parce qu'il en connaissait beaucoup sur le dossier ummo et que les spécialistes tenant de l'orthodoxie n'ont pas aimé cette déviance dans les dogmes existants. Le peu qu'il a dit sur la liste à suffit pour mettre à jour l'ampleur des clivages sous-jacents et les diverses prises de positions rigides. Il a donné de quoi faire réfléchir à quelques specialistes.

SBF fut la victime d'aggressions directes et indirectes, comme en temoigne encore les messages sur la liste. Curieuse réaction de cette communauté alors qu'il n'avait commis aucun crime, ni bafoué de règles de conduites. Il n'a fait que proposer ses propres analyses et se défendre des attaques verbales. Le débat de fond n'a jamais eu lieu, on a fait en sorte qu'il soit impossible à mener.

Sur la liste ummo-sciences, SBF fut jugé pour hérésie et condamné au silence. A moins que ce qu'il se trame dans les coulisses soit encore plus grave (services secrets, cybertraque, guerres électronique) mais cela ne me concerne pas, ce n'est pas mon combat.

On m'incite à reprendre le flambeau, à poursuivre sa pensée alors que je ne le connais même pas. Il existe une probabilité qu'il soit un de mes anciens correspondants. Une probabilié certes mais pas une certitude.

De part et d'autre, on me demande gentiment de me plonger dans l'étude des lettres ummites pour en faire une étude critique, une analyse anthropologique des travaux des uns et des autres, à la lumière de certaines interprétations et dans un contexte particulier. Je n'ai pas vraiment le temps pour cela, j'ai donné quelques indications suite à quelques lectures surprenantes et ce sont essentiellement des correctifs.
 

SUR LA NOUVELLE LETTRE UMMITE NR-14
http://www.ummo-sciences.org/fr/NR-14.htm

homéostasie
J'ai lu et compris vos insinuations. Pour l'homéostasie de la personnalité c'est un terme souvent employé par l'ecole de Palo Alto, ce courant "anthropologie / psychothérapie / épistémologie systémique".
En analyse systémique des processus psychiatriques ou dans l'anthropologie de la communication on décrit l'homéostasie comme une résistance au changement du système cognitif lui-même (niveau 2 du changement systémique). Cette résistance est symptomatique de ce que l'on pourrait appeler l'autorenforcement par des cartes cognitives primaires qui constituent de fait l'ensemble des procédures cognitives qui portent la personnalité (vision du monde et représentation des connaissances). La littérature sur ce sujet est facilement accessible même dans la littérature pour le grand public. Nous avons également des liens avec l'ethnométhodologie et l'ethnopsychiatrie mais cela serait trop long à détaillé (épistémologie du changement psychologique et applications).

psychovirus
Cela me rappelle, mon exercice d'ethnométhodologie sur le vrai-faux virus sur mon site (année 2001), ayant pour titre "Acquisition des connaissances et évaluation entre catégories d'informations et de confusions." L'exemple donné est un cas de virus imaginaire representé par un recadrage de l'information. Le lecteur ciblé devient l'objet d'une manipulation originale car l'information donnée est un hoax (canular) qui sème la confusion et incite à la destruction d'un fichier du système existant et parfaitement inoffensif.Cela fonctionne comme une manipulation mentale qui se propage par internet. J'imagine que l'on peut appeler cela "psychovirus". Les notions de logique contextuelle (tétravalence et la taxinomie) donne une idée du fonctionnement cognitif du lecteur.
http://perso.club-internet.fr/vadeker/transdisciplinaire/logique_tetravalente.html
J'avoue que je suis surpris que l'on utilise cette terminologie virale dans cette lettre ummite pour qualifier les divers modes d'apprentissage et de manipulation de l'information induisant un comportement pathologique ou inadapté à une situation particulière. A moins qu'il ne s'agisse encore d'une métaphore portant sur un virus psychologique qui se transmet par la communication verbale et non verbale (communication analogique et digitale dans l'analyse systémique de la communication et reposant sur la notion d'homéostasie).
Quels sont les paradoxes de la communication susceptibles de construire une pathologie de type "psychovirus" ? Nous pouvons facilement utiliser comme approche théorique en anthropologie de la communication  l'école de Palo Alto ou l'ethnométhodologie comme interdiscipline pour formaliser la genèse d'un psychovirus qui se réplique par transmission de la connaissance (approche socio-cognitive de la diffusion d'un savoir spécifique).
Est-ce qu'une rumeur peut se comporter comme un psychovirus ? Oui c'est indéniable. Peut-on construire ce lien entre communication thérapeutique et influence nefaste. Oui, voir les articles sur l'ethnopsychiatrie sur mon site ou rechercher les études sur l'effet placebo et son contraire l'effet nocebo. Etudier l'effet placebo, c'est faire des recherches limites à la frontières des connaissances scientifiques. Rien que pour l'effet placebo, on peut regrouper les explications et les positions de la psychobiologie, de l'anthropologie, de la biologie, de l'épidémiologie. L'effet placebo, c'est la pilule magique, l'influence qui guérit, c'est prouvé d'une manière épidémiologique et cela pose de vrais problèmes scientifiques. L'effet nocebo peut-il être catalogué comme psychovirus ? On peut imaginer beaucoup de choses à partir de cette lettre ummite. Ce n'est pas assez précis, c'est trop vague et on peut divaguer sur toutes sortes d'interprétations.
 

reforme de la pédagogie
Il y a encore un lien avec l'homéostasie, la didactique, les apprentissages dirigés et la thèmatique psychovirale. Pour plus de détail voir mes réponses aux courriers des lecteurs au sujet des apprentissages chez les jeunes enfants.
http://perso.club-internet.fr/vadeker/reponses/simulation.html
On peut aussi se reporter aux recherches mondiales en ethnomethodologie de l'éducation (stratégies et métastratégies de l'education).

sociologies des traditions et héritages culturels
Il y a beaucoup d'études et de traditions scientifiques qui explorent ce sujet. Je n'ai plus en tête les sociologues américains appartenant au courant américain de l'ethnométhodologie (courant Garfinkelien). Il faut vérifier les publications mais ce n'est pas un sujet tellement difficile, c'est plutôt commun, il y a beaucoup de littérature la dessus. Pour faire bref, cela revient à étudier le savoir de "sens commun" qui est transmis de génération en génération, c'est le "vu et le nom remarqué" sur lequel s'édifie l'organisation des rites et des traditions. Même au cinéma on commence à en parler, il faut se rappeler le dernier film de Michael Moore "Bowling for Colombine" qui fustige cet héritage de "sens commun" qu'est la tradition américaine de l'autodéfense et du surarmement personnel contre un ennemi probable. Une tradition typiquement américaine où l'arme devient un symbole de liberté alors qu'ailleurs c'est le contraire. Nous avons là aussi, une indexicalité portant sur le sens du mot liberté. L'exemple américain est classique, mais il y a aussi les traditions culturelles héritées des guerres civiles et des guérillas qui s'éternisant dans le temps amènent différentes générations de guerriers au front, des familles entières se dévouant à des jeux de massacre, au cercle vicieux de la violence.

Psychopathologie / psychobiologie des comportements
La plupart des études que j’ai vues portent sur la psychobiologie des comportements d’animaux et sur la dynamique neuronale. Les bases théoriques et expérimentales ne sont pas secrètes. Il faut vérifier l’etat de l’art chez l’homme, ce passage me rappelle un extrait d'un traité sur la psychobiologie de la personnalité issue de l’observation du fonctionnement cérébral pathologique. Le texte donne des liens entre neuropsychologie et neurosciences cognitives, ça me rappelle quelque chose… A ce niveau, l'auteur peut faire un effort et fournir quelques références s'il les connait (écoles de recherches ou disciplines apparentés).
 

Au sujet de la lettre NR-14
Cette lettre est un peu légère, il s'agit pour moi d'une métaphore scientifique pour faire réfléchir. Le contenu didactique est pauvre, il faut soi-même faire un effort pour imaginer les applications. Tout ce qu'il y a sur cette lettre est connu, débattu depuis longtemps, il n'y a pas de quoi transpirer. N'importe quel étudiant avancé en psychothérapie systémique, en ethnomethodologie ou même en ethnopsychiatrie peut écrire cela. Les termes et les liens entre les notions sont des lieux communs. Ce qu’il faut chercher à comprendre c'est la stratégie littéraire. Est-ce que l'auteur connaît vraiment les notions qu'il avance ? Pourquoi  ne donne-t-il pas de référence précise en donnant quelques liens scientifiques. L'auteur fait du mystère là ou il ne devrait pas y en avoir à moins qu'il ne s'agisse encore d'une expérience psychologique et didactique pour faire réfléchir et amener le lecteur à faire soi même ce cheminement intellectuel.

Il aurait pu dire, dans le cas d'une hypothèse extraterrestre du message :  Je suis un étranger d'une autre planète. Je représente dans mon référentiel scientifique les choses d’une certaine manière et j’utilise une interface culturelle pour faire passer ce corpus de données d’une discipline à une autre ou pour traduire ma compétence d'une manière qui reste compatible avec telle typologie de rationalité d'intention et d'interprétation.

En décrivant sa propre méthodologie, il aurait fait un travail sérieux, qu'il soit un extraterrestre ou un terrien. L’auteur n’indique ni sa méthodologie, ni sa manière de traduire d’un référentiel à l’autre. Il ne dit même pas comment il se représente le problème, il ne fait que décrire en prenant le lecteur probable pour un idiot culturel.
Pour plus de détail sur cette critique se reporter aux études transdisciplinaires et épistémologiques des transferts de connaissances entre rationalités scientifiques différentes (ethnométhodologie, ethnologie, sociologie).

Conclusion et synthèse
Je n'ai pas écri cette lettre, je n'aime pas les hoax, les canulars, les données vagues qui induisent une trop forte manipulation de l'information. Je préfère expliquer ou critiquer et j'evite de manipuler ou d'induire en erreur. Je ne profite pas de mes connaissances pour faire du profit, pour satisfaire mon ego. Je ne joue pas à ce jeux là. J'aide plutôt les lecteurs à gérer la complexité informationnelle et la manipulation cognitive.

Est-ce que j'ai un avis à donner sur les lettres ummites ? Oui, j'ai répondu à pas mal de questions de ce genre. Je n'ai pas envie de me répéter alors je vais mettre en ligne quelques unes de mes réponses aux débats sur le psychodrame "ummo-sciences / SBF / ummo".

Je ne sais pas qui sont les ummites (terriens ou extraterrestres cela m'est egal) mais je sais comment ils procèdent pour organiser leurs connaissances et pour construire leurs stratégies de communication (information / désinformation / manipulation).

Voici pour finir, ci dessous, à titre d'exemple un échange avec un ufologue de la liste ummo-sciences (il se reconnaîtra) trop passionné et qui me voit comme un supplétif. Un exemple de provocation, de défiance ou de curiosité. Curieusement cette personne me lance une question ambiguë dans un email. Il parle de supplétif et me parle des dangers probables sur ma vie. Est-ce une mise en garde, une énième provocation, un coup de bluff ? Qu'est-ce qu'il me veut ? A chaque fois que j'ai une conversation avec lui cela finit mal. Cela prouve une fois de plus, que le dossier ummo (documents ummites + analyses diverses) génère des passions et des interprétations déraisonnables.

 
Echanges du 25 juillet 2003 avec un membre de la liste ummo-sciences

Avant propos pour une analyse de la conversation.

Petite définition de l'indexicalité : dérive du sens des mots selon les contextes pragmatiques de la communication et des différents contextes de l'utilisation du langage naturel. Variation plus ou moins grande du champ sémantique. Pour plus de détail voir le courrier des lecteurs où je développe ce thème, voir aussi les autres articles sur le sujet sur mon site.

Dans cet échange, j'ai compris après coup le conflit dans les usages du terme supplétif.
C'est encore une manifestation de l'indexicalité qui participe au quiproquo mais cela ne justifie pas l'usage de ce terme car les deux contextes sont équivalents même s'ils proviennent de sources différentes.

J'ai compris le terme supplétif comme référence à une nouvelle de science-fiction posté sur un site bien connu (site JPP) retracant d'une manière fictionnelle et imagée la controverse SBF / ummo-sciences.
Mon interlocuteur utilise le terme supplétif dans le contexte de la lettre ummite js88


de : XXXXXX
Sujet : supplétif
date : 25 juillet
Bonjour,

Je viens de lire:
http://perso.club-internet.fr/vadeker/bio/face_a_face.html

Finalement on travaillera peut être ensemble un jour pour le final.

==================
Amicalement.


de : Mel Vadeker
Sujet : RE : supplétif
date : 25 juillet 2003

Pitié pas encore ce mot, cela ne veut rien dire, dans un
sens élargi nous sommes tous des supplétifs pour la Terre.

Cette histoire de supplétif venant de JPP[ note : nouvelle de
science-fiction intitulé "L'année du contact" ] à fini par agacer
et amuser beaucoup de monde. J'ai choisi certains thèmes
dans ma poésie comme métaphore de ce projet collectif
menant à la survie de la biosphère.
Dans ce cas nous sommes tous concerné. Il faut savoir choisir
les définitions de certains termes.

Il n'existe pas de définition universelle aux mots, il
n'y a que des définitions locales selon des contextes
particuliers, c'est pour cela que nous avons une dérive du
langage et une variation plus ou moins importante du champ
sémantique de chaque mot. Si vous parlez de supplétif, il
faut donner une définition dans le contexte qui est
le votre, sinon c'est encore la porte ouverte à des querelles
de langages. Il faut traduire le sens des mots dans chaque
contexte et rendre compatible entre elles des représentations
de la connaissance.

[ note : j'ai supprimé le terme initial entre guillemet pour
le remplacer par un autre, car la poésie était en cours de
correction ]
Ma définition de la "survie de la biosphère" = travail collaboratif
en réseau pour la survie de la diversité biologique et
culturelle avec mise en participation de toutes les forces
intellectuelles, physiques, émotionnelles disponibles.
Travailler dans une même direction afin d'organiser une
alternative scientifique et culturelle accessible et
acceptable par tous. Au final, la planète vu comme un
système biologique complexe et vivant nous contraint par
la force des choses à reconsider le point de vu égoïste
purement matérialiste

Je n'ai jamais été un supplétif pour personne. Je suis
un guerrier autonome, tel est le contexte de mon
autoportrait.  Il est temps de repenser vos jugements
de valeur, les fantasmes sur mon compte commence à
m'importuner, même si je ne peux pas empêcher les gens
de délirer sur moi, je peux au minimum faire des
correctifs. La réalité est plus complexe et riche que ce
que l'on peut en dire.

Je vois où vous voulez en venir, je ne suis ni un
protocole, ni un supplétif pour des extraterrestres, ni
dominé par des force occultes. Je ne vais pas recommencer
à parler de l'énigme SBF qui ne me concerne pas directement.
Pour plus de détails adressez vous aux principaux
intéressés qui ont énormément de choses à dire sur ce
sujet.


de : XXXXXX
sujet : Re : supplétif
date : 25 juillet 2003

Je ne connais pas de mot qui pourrait etre parfait, supplétif
à une cause, je pensais.

>Pitié pas encore ce mot, cela ne veut rien dire, dans un sens
> elargi nous sommes tous des supplétifs pour la Terre.

En quelque sorte oui. Mais tous certainement pas.

>Cette histoire de suppletif venant de JPP

Non cela vient de la lettre JS88, amoins que vous n'attribuez
la rédaction de cette lettre à jpp.

>Je vois où vous voulez en venir, je ne suis ni un protocole, ni un
>suppletif pour
>des extraterrestres, ni dominé par des force occultes.

Ca je peux le dire car le canal d'information est à sens unique.
Vos etats d'ames sur le net comme le font des milliers d'internautes
saont un piège qui permet de ficher les gens susceptibles de gener.
Quand Bush père disait à l'issue de la première guerre du Golfe "Le
nouvel ordre mondial", il fallait comprendre que plus personne ne pourra
lutter selon les méthodes révolutionnaires du XXeme siècle. C'est juste une
invitation à la discrétion sinon, vous savez ce qu'il arrive aux gens qui
veulent refaire le monde.
Changer les choses mais ne pas le dire, le faire mais ne pas le montrer,
oeil pour oeil dent pour dent, leurs méthodes sont nos méthodes.
Mais la sagesse en plus.


de : Mel Vadeker
sujet : supplétif
date : 25 juillet 2003

Qu'est ce que c'est que ces histoires à dormir
debout. Vous croyez que je suis un prêcheur isolé qui
cri dans le désert, vous vous trompez. Vous parlez d'une
poésie de mon site comme si c'était un aperçu universel
de ma réalité intérieure. Vous vous plantez, vous
êtes victime de votre interprétation, c'est classique.
La poésie c'est de l'art, et on ne peut réduire cela à
une seule interprétation.

Ensuite vous parler de géopolitique et de Bush, quel est
le rapport ? Qu'est ce que vous savez de moi ? Vous croyez
que je suis le petit conpirationniste du coin qui cherche
à retourner le système ? Je suis avant tout un anthropologue
qui connaît certaines rouages psychologiques et sociologiques.

Vous parlez de services secrets et de domination
planétaire, c'est pas nouveau. Si vous voulez des
cours de stratégies,  consultez  la page bibliographique
de mon site.

Les services secrets je les connais, merci, je sais
comment ça fonctionne. Je n'ai pas besoin que l'on m'informe
sur ce sujet. Je connais les guerres secrètes et la machinerie
des forces spéciales.

Je sais ce que c'est que la guerre, pour moi ce n'est
pas de la théorie


Après un temps de réflexion pour vérifier ce qu'était la lettre ummite js88, consultable sur le site ummo-sciences sous l'intitulé
"1378 (JS 88) - Prise de pouvoir sur Terre en cas de risque de conflit nucléaire (88)"
http://www.ummo-sciences.org/fr/data/TAB-6/1378.htm

de : Mel Vadeker
sujet :  js88
date : 25 juillet 2003

Je ne suis pas spécialiste des lettres ummites, cela ne
m'intéresse pas de le devenir. La lettre js88, je ne la
connais pas.

Si vous lancez des idées en l'air en pensant que je suis
capable de deviner vos pensées profondes, vous vous trompez.