Le monde se divise en deux catégories


C'est le début d'une citation qui a marqué les esprits, ou plutôt de trois répliques qui parsèment le chef d'œuvre de Sergio Leone, Le Bon, la Brute et le Truand 

Tuco : [à Blondin] Le monde se divise en deux catégories, mon ami : ceux qui ont la corde au cou et ceux qui la leur coupent.

Tuco : [à Blondin] Le monde se divise en deux catégories : ceux qui passent par la porte et ceux qui passent par la fenêtre.

Bondin [à Tuco] : Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses.

Citations « Le Bon, la Brute et le Truand » sur Wikiquote

 


Variation sur un même thème

Un exercice de style pour créer des répliques cultes. La citation débute par "le monde se divise en deux catégories". Elle servira à illustrer une vision bipolaire, manichéenne ou antinomique. La phrase devra être simple à retenir et marquer les esprits par le style et le contenu. On peut aussi augmenter la difficulté en proposant des variations sur "trois catégories".  Voici quelques citations de mon cru, à vous d'en proposer d'autres que j'ajouterai sur cette page.

Le monde se divise en deux catégories :

Le monde se divise en deux catégories, ceux qui se rasent eux-mêmes et ceux qui ne se rasent pas eux-mêmes. Entre les deux, il y a un barbier qui rase tous ceux qui ne se rasent pas eux-mêmes, mais évidemment il ne rase pas ceux qui se rasent eux-mêmes. Mais alors qui rase le barbier ? Il est clair, s'il le fait, qu'il ne le doit pas et s'il ne le fait pas qu'il le doit. Je crois bien que le barbier a trouvé la solution. Il s'est pendu de sorte qu'en s'éliminant lui-même, il faisait disparaître le problème.

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui divisent le monde en catégories et ceux qui ne le font pas.

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui sont nés pour survivre et ceux qui sont nés pour lutter.

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont peur de mourir et qui font tout pour rester en vie et ceux qui ont peur de vivre et qui font tout pour mourir.

Le monde se divise en deux catégories : ceux qui croient vivre dans la matrice, un  monde d'illusions et de conspirations où ils ne seraient que les pions d'un pouvoir totalitaire protéiforme inaccessible et immuable, et ceux qui leur font croire qu'ils vivent dans la matrice alors qu'ils sont les véritables créateurs de cette illusion qui cache la réalité cruelle de la perpétuation d'un système de contrôle des intérêts égoïstes et matérialistes.

Le monde ne serait pas ce qu'il est s'il n'y avait pas des gens éclairés et des gens apeurés, de sorte que pour tout changement positif de la société initié par des gens éclairés, existe comme contre réaction des gens apeurés une pulsion instinctive de répulsion et de résistance au changement.

 

Le monde se divise en trois catégories :

- il y a ceux qui croient en des théories de la conspiration mais qui n'ont aucune connaissance directe de la réalité qu'ils dénoncent, et qui se perdent en conjectures et en supputations,
- il y a ceux qui réalisent des faits de conspiration, et utilisent les pires mécanismes manipulatoires et de l'intrigue à leur avantage,
- il y a ceux qui subissent des faits de conspirations, qui sont dépassés par les événements, que l'on sacrifie comme de pions sur un échiquier.

 

Exemples de développement sur 2 et 3 catégories :

 


 Quelques autres citations diffusées sur Internet

Le monde se divise en deux catégories :

ceux qui chient dans leurs réserves d'eau potable et ceux qui ne le font pas. Joseph Jenkins (2005)

ceux qui sont prêt à risquer leur vie au nom du respect d'autrui et de l'amitié et toutes les baltringues de première déguisé en pote.

ceux qui veillent à ce que ce soit toujours plein et ceux qui attendent que ce soit vide pour remplir.

ceux qui vont se coucher lorsqu’ils n’ont plus de cigarettes et ceux qui en cherchent une prématurément écrasée dans un cendrier.

ceux qui aiment les endives cuites et tous les autres qui les détestent atrocement.

ceux qui suivent religieusement les manuels d’utilisation et autres modes d’emploi et ceux qui font confiance à leur étoile.

ceux qui pour qui c’est toujours trop et ceux pour lesquels ce n’est jamais assez.

ceux qui amènent toujours quelque chose en arrivant et ceux qui oublient toujours quelque chose en partant.


Recueil de citations

Deux catégories :

Les gens se divisent en deux catégories : les uns cherchent et ne trouvent pas, les autres trouvent et ne sont pas contents. Mihai Eminescu. Extrait des Pensées

Le monde se divise en deux catégories de gens : ceux qui lisent des livres et ceux qui écoutent ceux qui ont lu des livres. Bernard Werber. Extrait de Les Thanatonautes

Les oeuvres d'art se divisent en deux catégories : celles qui me plaisent et celles qui ne me plaisent pas. Je ne connais aucun autre critère. Anton Tchekhov. Extrait de Lettre

Il y a deux catégories de télévision : la télévision intelligente qui fait des citoyens difficiles à gouverner et la télévision imbécile qui fait des citoyens faciles à gouverner. Jean Guéhenno

Les femmes se divisent en deux catégories : les célibataires, qui ne rêvent que mariage ; les mariées, qui ne rêvent que divorce. Georges Elgozy. Extrait de L'esprit des mots ou l'antidictionnaire

La vie se divise en deux catégories : l'horreur et le malheur. Woody Allen. Dialogue du film américain Annie Hall

Le Monde se divise en deux catégories une infinité de fois. Théo Zachmann

J'ai divisé la société en deux catégories : mes amis ou mes cons à moi, et les cons des autres, que je ne supporte pas. Michel Audiard

 

Il y a deux sortes :

"Dans les révolutions, il y a deux sortes de gens : ceux qui les font et ceux qui en profitent." Napoléon Bonaparte.

"Quand un homme est placé en haut, regardez ce qui est autour de lui. Il y a deux sortes d'hommes puissants, et il n'y en a que deux : ceux qui s'entourent de gens qui leur sont supérieurs, et ceux qui s'entourent de gens qui leur sont inférieurs. Le goût du grand et le goût du médiocre ; la haute et la basse nature. Les premiers trouvent difficilement qui vaille mieux qu'eux ; les derniers trouvent difficilement qui vaille moins. Cependant, comme c'est un instinct qui les guide, les uns et les autres réussissent également à se procurer ce qu'ils cherchent, les uns des génies, les autres des laquais." Victor Hugo.

"Vous ne croyez pas qu’il y a deux types de personnes : ceux qui vivent intensément et meurent avant l’âge, et ceux qui étalent leur mort durant leur vie ?" Henri Raczymow.

"Tout homme reçoit deux sortes d'éducation : l'une qui lui est donnée par les autres, et l'autre, beaucoup plus importante, qu'il se donne à lui-même." Edward Gibbon.

"Il y a deux sortes de femmes. La femme-bibelot que l'on peut manier, manipuler, embrasser du regard, et qui est l'ornement d'une vie d'homme. Et la femme-paysage. Celle-là on la visite, on s'y engage, on risque de s'y perdre." Michel Tournier, extrait de Le Roi des aulnes

"Il y a deux sortes de mariages : le mariage blanc et le mariage multicolore parce que chacun des deux conjoints en voit de toutes les couleurs." George Courteline.

" Il y a deux sortes de justice : vous avez l'avocat qui connaît bien la loi, et l'avocat qui connaît bien le juge !" Coluche, extrait du sketch Le Chômeur

"Au théâtre, il y a deux sortes de metteurs en scène : ceux qui croient qu'ils sont Dieu et ceux qui en sont sûrs." Rhetta Hugher.

"Il y a deux sortes d'hommes politiques : ceux qui usent de la langue pour dissimuler leurs pensées, et ceux qui en usent pour dissimuler leur absence de pensée." Jan Greshoff, extrait de Belladone

"Il y a deux sortes d'amour : l'amour insatisfait, qui vous rend odieux, et l'amour satisfait, qui vous rend idiot." Colette.

"Il y a deux sortes de femmes : celles qu'on compromet et celles qui vous compromettent." Georges Courteline

"Il y a deux sortes d'écrivains. Ceux qui le sont, et ceux qui ne le sont pas. Chez les premiers, le fond et la forme sont ensemble comme l'âme et le corps ; chez les seconds, le fond et la forme vont ensemble comme le corps et l'habit." Karl Kraus, extrait des Aphorismes

"Il y a deux sortes d'hommes ; ceux qui pensent à s'amuser, et ceux qui s'amusent à penser." Albert Willemetz

"Il existe deux sortes de cécité sur cette terre : les aveugles de la vue et les aveugles de la vie." Ahmadou Kourouma. Extrait de En attendant le vote des bêtes sauvages

"Il y a deux sortes de savants : les spécialistes, qui connaissent tout sur rien, et les philosophes, qui ne connaissent rien sur tout." George Bernard Shaw

"Une pensée contient toujours deux sortes de choses, celles qui y sont venues par inspiration et celles qui y sont venues par alluvion." Victor Hugo, extrait de Choses vues

"Il y a deux sortes de gens : ceux qui peuvent être heureux et ne le sont pas, et ceux qui cherchent le bonheur sans le trouver." Proverbe arabe

"Dans les maisons modernes, il y a deux sortes de voisins : ceux du dessus qui font toujours du bruit, et ceux du dessous qui se plaignent toujours pour rien." Anonyme

"Il y a seulement deux sortes d'hommes vertueux : ceux qui sont déjà morts et ceux qui ne sont pas encore nés." Proverbe chinois.

"Il n'y a que deux sortes d'hommes : les uns justes, qui se croient pécheurs : les autres pécheurs, qui se croient justes." Blaise Pascal. Extrait du Discours sur les passions de l'amour

"Il y a deux sortes d'arbres : les hêtres et les non-hêtres." Raymond Queneau.

"Il y a deux sortes de ruminants : les bovidés, qui ruminent l'herbe, et les humains qui ruminent du verbe." Jacques Sternberg. Extrait de Dictionnaire des idées revues

"Il n'y a que deux sortes d'êtres agissant sur la terre : les monstres et les saints... Les autres ne font qu'exister." Charlotte Savary. Extrait d' Isabelle de Frêneuse.

"Il y a fondamentalement deux sortes de littérature. L'une vous aide à comprendre, l'autre vous aide à oublier." Stephen Vizinczey.

"En France il y a deux sortes de gens : ceux qui cachent leurs feuilles de salaire et ceux qui ont honte de la montrer." Georges Wolinski

"Il y a toutes sortes de suicides. Se laisser mourir est sans doute le plus commun de tous. Se laisser vivre revient peut-être au même. Ça dépend du tempérament. Les gens actifs se tuent, les autres sont trop paresseux." Claire de Lamirande dans Le grand élixir.

"Il y a deux sortes de bergers parmi les pasteurs des peuples : ceux qui s'intéressent à la laine et ceux qui s'intéressent aux gigots. Aucun ne s'intéresse aux moutons." Henri Rochefort

"Nous avons deux sortes de bonheurs : ceux que nous obtenons sans faire de tort à personne, et ceux que nous obtenons en poignardant quelqu'un." Henry de Montherlant dans Carnets 1930-1944

Il y a deux sortes d'OVNI : L'OVNI tender et ... Et l'OVNI true...

"C'est comme ça que sont les gens, ils agissent et ils subissent. Mais il y en a qui subissent et il y en a qui agissent."
dans La Cérémonie des adieux / Entretiens avec Jean-Paul Sartre : août-septembre 1974, Folio Éditions Gallimard, 1981, page 192

 

 


Variation sur 3 catégories

« Le monde a été divisé en trois classes. La classe supérieure, la classe moyenne, la classe inférieure. [...] Les buts de ces trois groupes sont absolument inconciliables. Le but du groupe supérieur est de rester en place. Celui du groupe moyen, de changer de place avec le groupe supérieur. Le but du groupe inférieur, quand il a un but[...] est d'abolir toute distinction et de créer une société dans laquelle tous les hommes seraient égaux. » George Orwell.

« Le monde se divise en trois catégories de gens : un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s'accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s'est produit en réalité. » Nicholas Murray Butler (président de la Pilgrims Society, membre de la fondation Carnegie, membre du CFR, Council on Foreign Relations)

« Il y a trois sortes de gens : ceux qui se posent des questions et qui ont des réponses, alors là je dis bravo ! Ceux qui ont des questions et pas de réponses et ceux qui n'ont même pas de questions. » Patrick Chesnais, dans le film Irène

« Trois sortes d'amis sont utiles, trois sortes d'amis sont néfastes. Les utiles : un ami droit, un ami fidèle, un ami cultivé. Les néfastes : un ami faux, un ami mou, un ami bavard. » Confucius

« Il y a trois sortes de personnes : celles qui refont toujours les mêmes erreurs, celles qui ne refont plus les mêmes, puis celles qui utilisent les erreurs des autres pour ne pas en faire. » Julien Cabrier

« Pour que les choses changent, la classe ouvrière et la classe moyenne ne devraient pas être divisées : idées fausses des "privilèges" des fonctionnaires contre les "privilèges" des "assistés", mais au contraire unies contre la classe supérieure qui, justement, tire les ficelles de cette division stérile à son seul bénéfice. »

« Je pense que c'est une erreur de se demander si le gens - en considèrent les gens comme une même entité homogène - s'ils vont comprendre tout cela. Je m'en fiche que les gens comprennent. Quand vous êtes confronté à une crise, inexorable, menaçante, comme le Titanic percuté par un iceberg, et que vous êtes au courant avant les autres que le navire va couler, et qu'il n'y a pas assez de canots de sauvetage, et vous savez construire des canots de sauvetage, et vous essayez de faire quelque chose dans le temps restant avant le naufrage du Titanic, vous risquez de rencontrer trois types de passagers sur le Titanic.
Vous allez rencontrer un type qui est celui de l'animal paralysé par la panique. "Le bateau est touché ? Qu'est-ce que ça veut dire ? Je fais quoi ? Je ne sais pas quoi faire. Je ne sais pas où aller. Je dois faire ça ? Je ne sais pas" C'est le premier groupe.
Il y a un autre qui dit : "On a compris que le bateau va couler. On a compris qu'on va tous mourir si on ne construit pas rapidement des canots de sauvetage. Montrez-nous comment faire."
Et vous avez un troisième groupe qui dit : "Ceci est le Titanic. Absolument insubmersible. Foutument insubmersible. Alors on va retourner au bar prendre un verre, et vous les prophètes de malheur allez vous faire voir ailleurs."
Si vous êtes celui qui sait construire des canots de sauvetage, quel groupe allez-vous aider ? » Michael C. Ruppert dans le documentaire Collapse

« De Gaulle disait " les Français sont des veaux". D'autres me disent" personne ne réagit". C'est une vision trop schématique. Je vous donne ma propre statistique sur les hommes de la Terre, toutes classes, toutes professions, toutes croyances, toutes idéologies confondues toutes activités confondues. Il y a :
- 20 % de sale cons, égoïstes, opportunistes, stupides, dénués de scrupules, complexés, paranoïaques. Des gens qui sont simplement avides de posséder, de devenir "quelqu'un", par peur de perdre et de n'être plus "personne".
- 75 % de gens malléables, influençables, passifs, épuisés, fatigués, qui commencent à ne plus croire à rien ni à personne et qui sombrent, étranglés par leurs problèmes matériels et humains. Des gens qui sont à la merci du premier démagogue venu. Ces mêmes hommes et femmes qu'un "homme à poigne" comme un Hitler, pourrait fanatiser pour les transformer en machine de guerre, ou dresser les uns contre les autres pour mieux les affaiblir, ou que des médias pourront plus simplement continuer d'abrutir pour en faire, ce qu'ils sont déjà, des animaux de boucherie, sans réaction, les "veaux en batterie" d'un Nouvel Ordre Mondial, tant vanté par Sarkozy, et vers lequel Hollande nous emmène également. .
- 5 % de gens "debout", capables de penser par eux-mêmes, sans laisser les autres penser à leur place, d'agir par eux-mêmes sans attendre des consignes et les mots de leaders. En un mot des "résistants". Tout est dit. Choisissez d'être parmi ces 5 %
Et ne vous dites pas : "Inutile de penser par moi-même, Jean-Pierre Petit s'en chargera pour moi". »  Jean-Pierre Petit

Machiavel discutant avec de Vinci :
« On peut diviser les gens en trois catégories : La première, ceux qui voient et devinent eux-mêmes, la seconde, ceux qui voient quand on leur montre, la dernière, ceux qui voient et ne comprennent pas ce qu'on leur montre. » in Le roman de Léonard de Vinci, p 349. Traduction de Jacques Sorrèze, actualisée et corrigée par Victor Loupan. Auteur : Merejkovski, Dimitri Sergueievitch, (Paris : Presses de la Renaissance, 2004.)

« Quand on veut entreprendre quelque chose on a immédiatement contre soi :
- Les gens qui font la même chose
- Ceux qui font le contraire
- Ceux qui ne font rien. » Rémy Chauvin

Alex Türk, ancien président de la CNIL (2004-2011), à propos de l'espionnage mondial dans le cyberespace, émission TV de france 5 "c'est dans l'air" du  23-10-2013
« Je pense qu'il y a trois catégories de pays :
- il y a ceux qui sont capables de le faire et qui le font
- il y a ceux qui ne sont capables de le faire, qui ne le font pas encore, les français par exemple. Je suis persuadé que lorsque que l'on sera parfaitement capable de le faire, on le fera aussi.
- et il y a ceux qui ne sont pas capables de le faire et qui par définition ne le font pas.
C'est pour ça qu'on très mal à l'aise dans cette affaire. Rappelez-vous de cette histoire d'Echelon, vous vous souvenez, il y a une dizaine d'années. On parlait tous du système Echelon, d'un seul coup plus personne n'en a parlé, et puis après, on a appris finalement que le France était plus ou moins collaboratrice du système par rapport au pays anglo-saxon. En fait, on vit dans une espèce de système, un théâtre d'ombres. On ne sait pas qui fait quoi, on soupçonne, et peut être qu'on se trompe parfois, mais dans la majorité des cas, c'est toujours cette fascination de la technologie. Si elle est disponible la technologie et qu'on a les moyens, on va en profiter. C'est pour ça que la presse américaine rigole, et nous traite d'hypocrites : "si vous pouviez le faire, vous le feriez", c'est ça qu'ils se disent eux. »