Hamsters à visage humain dans l'espace


Une petite chanson pour mettre de l'entrain.
Spéciale dédicace à tous les hamsters à visage humain.
Ceux qui sont manipulés et qui tournent en rond dans leur cage.
Ceux qui aiment vivre dans un laboratoire et qui essayent de mordre la main qui les nourrit.
Ceux qui se prennent pour des élus et qui pètent plus haut que leur cul.
Ceux qui rêvent des alienigènes et qui ont peur des xenomorphes.
Ceux qui ouvrent la boite de pandore pour réveiller le métamorphe.
Ceux qui ont peur de tout ce qui vient de l'espace et qui font dans leur froc.
Ceux qui se baladent comme des aveugles à la recherche du cadran stellaire.
Je pense aussi à toutes les marionnettes qui pensent que le marionnettiste n'existe pas.
A tous les cobayes et autres rongeurs qui ont décidé de faire de l'exopolitique.
Les versatiles, les extrémistes et les exogenophobes qui veulent empêcher l'invasion alien.
Les égarés qui ne savent rien sur le grand Tout et qui espèrent tout savoir à partir de Rien.
N'oublions pas les lunatiques, les sacripants et les énergumènes qui font les Bandar-log.
C'est le sacré bordel de la faune sauvage en quête du graal des mystères de l'espace.
C'est le choc en remue-méninge des contacts et impacts avec la forme informe.
Course folle dans les différentes dimensions de la bêtise collective et de la peur de l'inconnu.
N'ayez pas peur car les laborantins sont là depuis très longtemps.
Plus rien ne peut les étonner de la part des hamsters à visage humain.
On vous invite à faire du tourisme dans l'espace même si personne ne vous y entend chialer.