RECUEIL HORIZON ( MEL VADEKER, 1997)
Líhorizon personnel du poète guerrier. Troisième partie.
 

Le suicide est l'erreur ultime pour celui qui cherche à se débarrasser de sa souffrance. Est-ce que l'on peut se débarrasser de sa conscience ? Jíen doute. La conscience en devenir survie après la mort de ce corps de chair. Elle se juge elle-même après le suicide, la destinée est revue par líúil critique du juge le plus implacable qui soit, une conscience profonde sans moralitéā sans valeur humaine qui ne cherche que la qualité d'une expérimentation.

La conscience supérieure accompagne une partie d'elle-même sur un astre qui sert díécole de conduite, l'incarnation est une voie par laquelle elle tisse son apprentissage. Une âme qui sait plus de chose sur la matière et líénergie que nous ne pourrons imaginer, une âme qui se développe dans une dimension inconnue, qui se fragmente elle-même afin de vivre un apprentissage sous contraintes.

Je sais que ma conscience profonde ne me pardonnera pas mes erreurs si je ne fais pas tout mon possible pour résoudre les difficultés de cette vie. Même le pire ne peut être éviter par le suicide, ma conscience mía donné cette information décisive :

" Tu vis sur ce plan pour apprendre à surmonter des épreuves, si tu te suicides cela revient à nier líévolution de ton âme, cela revient à nier líévolution de líunivers, cela revient à refuser la progression dans une école de vie. Une existence humaine revient à vivre un cycle d'apprentissage dans une école difficile. Désires-tu vraiment redoubler ta vie ? "



[ première partie ] , [ deuxième partie ] , [ quatrième partie ]