Les yeux ouverts grands fermés

 
Nous avons tous des yeux pour voir et pour pleurer, des yeux qui voient le réel pour le comprendre ou l'ignorer, des yeux qui restent ouverts grands fermés, des yeux qui ne captent pas l'essence des choses mais qui ne font que la masquer. Alors que pourrions nous faire, si nous pouvions mettre nos yeux en face des trous ?


Nous observerions avec attention l'évolution de la vie terrestre dans toute sa globalité et sa complexité. Nous étudierions toutes ses composantes issues de la diversité des écosystèmes, de ses changements causés pas les bouleversements historiques, géologiques et anthropiques. Nous analyserions les soubresauts d'une civilisation globalisée, ses changements dans une noosphère formée par les croyances, les pensées et les actions de chacun.

Nous plongerions en nous-mêmes pour atteindre d'autres états d'être afin de nous éléver au lieu de nous rabaisser. Nous pourrions ensuite agir méthodiquement, individuellement et collectivement, étape par étape, pour ne pas nous laisser submerger par notre infortune.